Energies renouvelables hors réseau : la RDC représentée à un atelier du COMESA en Zambie

ParARE

Energies renouvelables hors réseau : la RDC représentée à un atelier du COMESA en Zambie

this is index.php

Deux représentants de la République démocratique du Congo ont, à l’instar des délégués venus des autres pays membres du Marché commun de l’Afrique orientale et australe  (COMESA), participé du 10 au 12 mai 2022, à un atelier de renforcement des capacités sur les énergies renouvelables hors réseau,  à Lusaka, en Zambie.

Dans le cadre du projet du Mécanisme régional de financement des infrastructures (RIFF), M. Daddy MBOMBO MUKUNA, Consultant Technique à l’Autorité de régulation du secteur de l’électricité (ARE) et M. Jean-Bosco MAHA KAVUKULA, Directeur Chef de Service Electricité au Secrétariat Général aux Ressources Hydrauliques et Electricité, ont pris part active à cette rencontre de trois jours, organisée avec le soutien de la Banque mondiale.

Les objectifs de l’atelier

Les objectifs poursuivis par les participants à l’atelier étaient, entre autres, –  partager en profondeur les conclusions de l’étude sur l’évaluation des besoins et l’évolution du marché du sous-secteur des énergies renouvelables hors réseau dans la région du COMESA et de la Banque de Commerce et de Développement (TDB) ; – Discuter des solutions aux défis identifiés pour le développement des énergies renouvelables hors réseau dans la région ; – Discuter des stratégies de financement pour l’électrification hors réseau ; et – Identifier les domaines potentiels d’assistance technique entre les Etats membres et le projet RIFF.

Le projet RIFF, en effet, est un projet de facilité de financement des investissements sponsorisé par la Banque mondiale au profit COMESA et de la Banque de commerce et de développement (TDB). Les participants se sont ainsi fixés comme but de déterminer des domaines concrets dans lesquels le projet peut soutenir certains membres, en ce qui concerne l’examen et l’adoption de politiques, les règlementations, ainsi que le renforcement des capacités.

Visant l’extension du financement à long terme aux entreprises privées dans certains secteurs d’infrastructure en Afrique orientale et australe, la mise en œuvre du Projet RIFF va de juillet 2020 à septembre 2025 et comporte trois composantes, à savoir : Facilité de financement de projets et d’infrastructures (325 millions USD) ; Réponse des PME du secteur des infrastructures à la COVID (75 millions de dollars US) ; et Assistance technique (25 millions de dollars US).

Déroulement du forum

L’atelier s’est articulé autour de la présentation des résultats de l’étude réalisée par le Cabinet Deloitte intitulé « Évaluation des besoins et du marché des énergies renouvelables hors réseau dans la région COMESA et TDB ». Pendant les assises, plusieurs sujets ont été développés notamment en ce qui concerne la politique et la règlementation, le financement…

Parlant de la politique et réglementation, les tendances des énergies renouvelables mondiales ont été données. Aussi, a-t-on présenté le scénario de l’électricité ainsi que l’évaluation du marché solaire hors réseau dans les pays du COMESA et de la TDB.

Il était aussi question de la mise en place institutionnelle dans le secteur de l’électricité, dans les pays du COMESA et de la TDB ; du  cadre juridique de la réglementation de l’électricité dans la région ; et du cadre de développement des mini-réseaux et évaluation des lacunes.

Pour ce qui est du financement, un aperçu des investissements dans le secteur solaire hors réseau a été esquissé, et les opportunités et défis des instruments de financement commerciaux, voire les opportunités et défis des modèles de financement à la consommation ont été relevés.

Côté parmi les bons régulateurs en Afrique, le Congo, grâce à l’ARE, Établissement que dirige Professeur Docteur Sandrine NGALULA MUBENGA, réglemente, contrôle et fait régulièrement le suivi des activités du secteur de l’électricité. L’indice de gouvernance réglementaire (RGI) du pays, qui est au-dessus de la moyenne, est un indicateur  important de la matérialisation de la vision du président de la République, Félix Antoine TSHISEKEDI, dans ce secteur.

Les recommandations

A la clôture de l’atelier, les recommandations faites par les participants ont porté particulièrement sur les modèles pour les opérateurs de mini-réseaux et pour la distribution Pico/SHS ; le cadre institutionnel et juridique du secteur solaire hors réseau ; les défis de financement à relever ; le programme d’assurance qualité pour le secteur solaire hors réseau ; et sur les programmes d’assistance technique et de renforcement des capacités pour les différentes parties prenantes.

À propos de l’auteur

ARE administrator